Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

En quelle matière l'IceTower est-elle fabriquée ?

Être 100% rechargeable c'est bien mais issue de ressources 100% naturelles c'est mieux ! L'IceTower est le fruit d'une réflexion profonde ou le compromis n'a pas eu sa place. Nous n'avons fait aucune concession, même pas sur la matière qui est pourtant bien plus cher qu'un plastique recyclé classique !

Vous me direz, pourquoi ne pas avoir privilégier cela recyclé c'est bien aussi... Nous sommes pour réutiliser les plastiques déjà présent sur cette planète, mais leurs cycles de vie malgré le recyclage n'est pas éternel, c'est pourquoi nous avons souhaité prendre le virage et anticiper l'après, à travers cette matière issu de ressources durables et renouvelables que sont l'huile de rilsan et la sciure de bois et le talc.

------------------------------------------------------

 

De quoi est constitué la matière "Greenfib" ?

Du ricin : la base de Greenfib est le Rilsan PA11, un dérivé de l’huile de ricin 100% biosourcé. Le ricin est une plante très résistante, non comestible et cultivée de manière traditionnelle en Inde. Pourquoi l’Inde ? Le ricin indien pousse sur des sols arides, impropres à l’agriculture. Il ne concurrence donc pas l’alimentation humaine et animale, contrairement à de nombreuses matières biosourcées à base d’amidon de maïs ou de canne à sucre.

Le ricin est cultivé de manière traditionnelle par des petites fermes. Une partie croissante des fermiers indiens participe au programme Pragati, qui vise à développer les bonnes pratiques agricoles : tri des déchets, rotation des cultures, économies d’eau, réduction des intrants, etc.

Ce programme est conduit par le fournisseur du ricin (Arkema) aux cotés de l’ONG Solidaridad.

L’huile de ricin est transformée en Rilsan PA11 en France, d’abord à Marseille puis en Normandie, au bord de la Risle, la rivière qui lui a donné son nom.

Du bois : la farine de bois utilisée dans Greenfib provient des déchets de sciure d’une scierie bretonne. Cette scierie s’approvisionne en bois dans des forêts gérées durablement (certifiées PEFC). Le bois permet de renforcer le ricin et apporte une esthétique végétale fibrée à Greenfib. 

Du talc : cette poudre minérale vient directement des Pyrénées, dans le département de l’Ariège. C’est en grande partie le talc qui donne à Greenfib sa résistance aux impacts et à la torsion.

Pourquoi avoir développé une matière durable et non biodégradable ?

Chez Greenfib, nous sommes convaincus que la matière la plus écologique est celle qu’on ne consomme pas, et que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.  

Nous avons donc choisi de créer une matière 100% biosourcée et ultra résistante, pour fabriquer des objets qui durent dans le temps.

 Les matières biodégradables sont intéressantes pour certains usages. Toutefois, comme leur nom l’indique, elles se dégradent plus vite et impliquent donc un usage unique ou éphémère des objets. Cela nécessite une production massive d’objets pour remplacer les objets dégradés. Les matières biodégradables ne permettent donc pas une diminution de la production nécessaire pour diminuer les émissions de C02.

De plus, la plupart des matières biodégradables ne sont pas vraiment biodégradables dans la nature, mais en composteurs industriels. Aucune filière de collecte étant structurée à l’échelle nationale pour ces matières, elles finiront soit incinérées, soit enfouies, ou pire : jetées dans la nature par l’usager, pensant que son déchet est biodégradable.

Certaines matières biodégradables labellisées « Home Compost » peuvent se dégrader en composteur domestique. Cette solution est intéressante, à condition que tous les usagers soient équipés de composteur, ce qui n’est pas le cas en France, notamment en ville.

Pourquoi ne pas avoir créé une matière à base de plastiques retraités ?

Les plastiques recyclés permettent de réduire les déchets et la production de pétrole.

Ce sont des matières intéressantes pour valoriser les nombreux déchets générés par l’industrie et la consommation de masse. Toutefois, les plastiques recyclés doivent souvent être mélangés à des plastiques neufs, ce qui implique de continuer à produire du plastique à partir de pétrole. Leur résistance restant limitée, la plupart des objets en plastiques recyclés devront être changés plus souvent que des objets en plastique vierge. 

Greenfib va encore plus loin : elle permet d’éviter complètement la production de pétrole pour fabriquer des objets ultra résistants et qui durent dans le temps. Greenfib a aussi pensé à la fin de vie : elle est recyclable jusqu’à 3 fois et organise sa propre filière de recyclage en France et en Europe.

Qu'est-ce qu'un bioplastique ? Quelles différences entre un plastique et un bioplastique ?

Un bioplastique est un plastique dont les ingrédients sont en partie à complètement issus du végétal, contrairement aux plastiques conventionnels qui sont 100% issus du pétrole.

Attention à ne pas confondre les plastiques semi-biosourcés, composés en partie de végétaux et en partie de plastique pétrosourcés ; et les plastiques 100% biosourcés, composés exclusivement de végétaux (comme Greenfib) 

Cette matière est-elle adapté à l'usage de produits cosmétiques ?

Greenfib a été certifiée apte au contact alimentaire selon la norme CE 10/2011 par un laboratoire indépendant. Cette norme est la plus exigeante au niveau européen. Elle garantie que Greenfib peut être aussi bien utilisée pour fabriquer des contenants alimentaires & cosmétiques.

Liquid error (sections/article-template.liquid line 47): Cannot render sections inside sections